AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 SOFT BOY.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kannazuki Min

avatar

Posts : 48
Inscription : 11/02/2016
Pseudo : .
Multinicks : .

all this and heaven too
Location: un peu loin...partout...mais loin, surtout.
Quote: nous qui mourrons peut-être un jour disons l'homme immortel au foyer de l'instant.
Contacts:

MessageSujet: SOFT BOY.   Jeu 11 Fév - 22:31



kannazuki min, aux genoux écorchés.
put me in the dirt, let me be with the stars.

SURNOM(S): l'encre viole la pureté, égorge la blancheur, saigne la page d'un noir de jais. ton nom. un tatouage aux couleurs éphémères, des touches aiguës et graves, roulant de teintes technicolors sur leur langue...sur la tienne, râpeuse de tant d'injures verbales. ça sort d'une télévision grésillante, de grands yeux lubriques empoignant les vives émotions, d'un putain d’animé à la musique enfantine, ça sonne comme une amère plaisanterie. zuki se fait manger par la bouche en cœur de la poupée, kannazuki se fume par papa, le silence enchante le vide que maman a laissé. kannazuki min, puisque c'est ainsi qu'ils l'ont voulu.. ÂGE: il a abandonné son corps dans les rues de londres, entre les cris du marchand et les rimes de Berny, le poète. clodo, serait le mot. zuki, sautait dans les flaques d'eau, apprenait son alphabet, récitait les complaintes du paternel avec la joie aux larmes, jouait avec les enfants du quartier. à présent, à vingt-deux ans, il connait son alphabet, ne saute plus dans les flaques, récite ses propres complaintes, joue avec son ombre. DATE & LIEU DE NAISSANCE: d'un berceau charnel aussi calme qu'un lac, tu n'as pas eu beaucoup de place dans le ventre de maman. peu importe, ça te suffisait pour incruster ta propre chair à la sienne, ton sang usant du sien, squattant ses os comme si cela t'appartenait. rien ne t'appartenait, et tu t'es présenté un mois d'octobre. pour le jour, papa était trop surpris pour le noter, alors on a établit, d'une sorte de convention officielle, que ce serait un trois octobre, dans l'arrière boutique familiale sous la couverture grisâtre de la fière capitale anglaise. . ORIGINES/NATIONALITÉ: les rires égorgent les mômes. le jaune, qu'on crie dans tous les coins. on le fait résonner, pour que ça sonne plus creux. sans sens particulier. juste, le jaune. japonais que le morveux rectifiait, la voix chevauchant malicieusement le précipice de ses émotions. le jaune passait au blême lorsqu'ils les voyaient approcher, puis au rouge.... STATUT CIVIL: le palpitant murmure sa symphonie létale. des côtes trop épaisses pour l'entendre hurler, étouffé par la corruption que d'âge en âge la maladie apporte. un cachet, puis deux, puis trois. c'est automatique. mécanique. comme ton cœur abattu. maman avait oublié, elle, de prendre le seul cachet qu'il lui fallait pour anéantir toute supposition de vie. mais elle l'a ratée. tout comme tu te rates, dans les mains des plus jolies que toi...qui ne regarde pas, le jaune. ANNÉE: dix petits centimètres de plus que tes camarades. douze ans la première fois que tu as mis les pieds à l'école. pas très bavards, ni sportif. surement pas débrouillard, mais chapardeur de première, s'amusant seul. Seul à voler les affaires de tes camarades. Seul, celles de tes professeurs. Seul à couvrir tes membres d'une nuit morcelée par tes suffocations pathétiques. petit prince lunaire. alors tu as un an de plus sur tout, sur toutes les conneries...mais un an de moins sur le plan scolaire. onzième année, parce que papa lui aussi, avait peur. CURSUS SCOLAIRE/OCCUPATION: médiocre. banal, ton existence s'écoule sans que tu ne puisses, dans ta course mortelle, rattraper les morceaux qu'elle laisse trainer. ils s'écorchent, comme tes genoux, se déchirent. l'aiguille mord, tel un chien enragé, tu ne peux en recoudre les lambeaux. la mémoire vaporeuse. ridicule. le regard fuyant, inquiet, scrutant l'horizon de leurs pensées. mais tu t'en sors, avec des nuits d'insomnies. de jolis cernes ornant tes yeux bridés. le bleu a toujours été ta couleur de prédilection. bleu sous tes iris, bleu sur tes doigts tâchés, bleu sur tes habits usés, bleu sur ta peau. legilimencie et occlumentie, et les soupirs de tes professeurs les étouffent. bleus sont-ils eux aussi. NATURE DU SANG: l'espèce bâtarde, sortant enchainée dans sa grotte, assombrie par son esprit alerté. moldu, appartenant à ce sous-genre méprisé, et tu le sais...au fond, ta place est parmi eux. plongé dans l'observation éperdue d'une valse ombrageuse. MAISON: pas vraiment de préférence, pas de discrimination de maison chez moi. je vous laisse capitaines de ma destinée, juges de mon âme. TRAITS DE CARACTÈRE: le petit prince aux poings brisés ~ imprudent, défiant, rebelle, impulsif, protecteur, sensible, réservé, naïf, peureux, rêveur, passionné, romantique (dans le sens de nos chers ancêtres), nostalgique, curieux, perdu, indécis, bagarreur, sarcastique, jaloux, envieux, colérique, émotif, créatif, froid, anxieux, autoritaire, enfantin, confus, instable, autonome. AVATAR: jeon jungkook.

▪️ it’s wingardium leviOsa, not leviosAH.
12 AM de la poussière d'étoile imbibant ses cils, des paupières frémissantes sous des yeux-phares, projetant la lumière de ses pensées agitées. se bousculant comme des insectes, s'écrasant sur son regard maladif. clic-clac. ça clignote, bouscule, prend un virage, observe les corps voguant sous des draps regorgeant de nuit. lui, il ne peut être comme eux. ronronnant aux creux d'un oreiller, dans les bras de Morphée, le divin somnifère. insomniaque. l'anxieux aux constellations immolées, il compte des moutons frivoles, éphémères, allant sous les jupes de la lune...les perdant de vue. puis ils reviennent, gambadent à nouveau...puis repartent. 1, 2, 3...10 - 1, 2, 3, 49. 12 : 30 AM ça bourdonne dans ses oreilles, ruisselant comme le miel dans son esprit, résonnant comme les danses évanescentes des malignes petites fées. chaque pas se pose, repose, éclairant chacun des nerfs, de ces cellules malades. létales. ses doigts glissent sur le froid métal, la pulpe se plongeant dans les trous, râpant les parois en remontant les gouffres féroces. il n'est pas des plus intelligents. il ne l'est pas. du moins, il l'est mais capricieusement. son cerveau ne s'enflamme que pour ce qu'il veut, le reste il se fiche bien. les boites à musique, voilà ce pourquoi un jet sort des ténèbres les nuits, pour que le prince des ombres puisse user de ses mains. de son ingéniosité infantile à des berceuses qu'il collectionne à présent. à force d'en fabriquer, il est devenu père de ces chants qui s'évanouissent dans le dortoir masculin...une passion héréditaire. 01 AM il vole les instants. le voleur de temps. arrête les minutes, s’esclaffe des formes qu'il attrape, qu'il allonge sur ce papier glacé. strié de néons argentés, la photographie miroite les souvenirs si vite dévorés par Cronos, le salopard. il trouva un remède, gamin pouilleux de londres, dérobant le polaroid d'un touriste azimuté pour défier le sablier la tête haute. depuis, il ne cesse d'y faire des braquages. adorant les visages qu'il laisse reposer entre ses mains, ces chairs qu'il ne touche qu'à travers l'objectif, qu'à travers ce papier, cette glace. le passant à la face brouillé, aux idées pendues, il le photographie. le garde, on ne sait jamais. l'astre dorant les douces vagues du lac, il le photographie. il s'incruste dans cette intimité poétique...comme il l'a toujours fait. 02 AM le souffle se coupe. les poumons se prennent dans l'engrenage de cette perdition mystique qu'est le court de ses pensées nébuleuses. le cœur se débat, au sein d'une agora sanglante, où toute révolte est affaiblie par les cachets qu'il ingurgite selon des heures bien précises. malade. un battant malade. un moment d'inconscience et il crève. comme sa mère aurait voulu qu'il le fasse dans son ventre. sans qu'elle ne le sache elle-même. enfant indésiré, d'une grossesse silencieuse, déniée et lui, expulsé dans la hâte sur des dalles noires et blanches...il a commencé, le fou à jouer. la reine s'est cassée, deux semaines plus tard, au beau pays du soleil levant, pour se ressourcer qu'elle disait, retrouver ses origines. plutôt pour égorger les nouvelles racines. 03 AM les heures tournent leurs pages, jaunissant par le passé qui les avale, liqueurs aux tons fumés, déchirés, lassés. les heures passent et il reste, l'insomniaque, sous les yeux de sa mère lune. elle qui de son voile de nacre, s'engourdit sur la peau opaline de l'enfant-homme. vibrant sur son corps d'adulte, ses épaules larges amassant les perles de ses larmes mélancoliques, tragiques, roulant au creux de sa vierge nuque, ses lèvres frémissants sur son torse égratigné, lacéré, fissuré. comme en un adonis de marbre, elle se fondait en lui. concubine, mère et déesse, le joyau nocturne était ce que le Min voulait qu'elle soit. tantôt amante embrassant à pleine bouche l'absence d'une chaleur, tantôt maternelle aux doigts tisserands de rêves, tantôt divine apparition recueillant dans ses bras les lamentations d'un étranger. et elle l'aimait en retour. elle l'aimait pour son charnel aux fines proportions antiques, pour ses cicatrices capricieuses crevant sa chair enflammée, pour ses éclats de rires venant la traverser, pour cette âme qu'elle a vu tant de fois trainer. tant de fois prête à se jeter, à quitter ce monde, pour venir hanter ses courbes. 04 AM sa voix l'alcoolisait. ce poison enchanteur ruisselant dans ses veines, mordant son cœur, le poussant à accélérer la valse de la vie. puis ses mains agrippaient son être, le plaquant contre elle, l'invitant à unir leur sang si familier et lointain à la fois. la poupée...au sourire bourgeonnant sur ses lèvres de roses, aux yeux pétillants tels des bouquets extravagants, des explosions faites au ciel lors de la fête nationale, aux cheveux semblables aux siens. portant son nom, celui qu'il a lui-même volé à son père. elle venait lui murmurer de jolis mots, dont il ne comprenait, ne saisissait jamais l'essence intime, lui saisir la main et lui lire ses belles leçons qui cinq ans auparavant l'avait, lui, embourbé. l'ange de ses maux, gardienne de son existence...il n'avait que treize ans, la première fois. treize ans, au bord de la fenêtre, le parachute des rêves ne s'ouvrant plus, il se vouait à la mort. mais elle est venue, la demi-sœur, les pupilles humides, la robe poussiéreuse. elle est venue et elle ne l'a plus quitté. Perséphone aux étés et hivers, elle valse dans son enfer, fleurissant dans son propre monde, sous son propre halo. 05 AM mémoire encrassée par la fumée de ses cigarettes, rouillée par l'amour de nicotine, elle fume son enfance. son adolescence. et son futur. et dans l’évanescence de ses brumes grisâtres, il voit la petite boutique de son paternel, du Prométhée des heures. il entend le clic-clac familier des horloges et montres dans l'atelier, le tintement des boites à musiques, le claquement des jouets aux engrenages cuivrés...papa l'inventeur. inventant de ses doigts ingénieux l'avion de Zuki, dessinant les plans des voitures de sa fille, traversant en courant les champs de guerre qu'ils s'étaient créés, chantant à tue-tête les mélodie de beuveries du coin de la rue, portant sur ses épaules la jolie, ses jupes pastelles contrastant avec ses cheveux poivre-gris, attrapant de son bras usé par des années de travail l'autre morveux. papa calculait aussi. les nuits, lorsque les gamins se couchaient. il calculait beaucoup, voguant dans une masse de chiffres et de nombres, la lumière de sa lampe filtrant les particules de poussières. endetté. deux enfants, un papa et une belle-maman vide. Zuki voulait être aviateur, astronome, la tête perchée..les jambes libérées de toute pression. mais on n'entend pas les rêves des petits enfants, lorsque les ventres crient famine, les bouches humides pâlissent, on pousse l'ainé au travail. et c'est ce qu'il fit, aidant dans la boutique dès ses six ans, et promettant à celui qui avait battit sa vie sur cette affaire, de la reprendre, un jour. alors ces études magiques... 06 AM les livres forment une forteresse protégeant son lit de toute forme d'agression amusante. le gamin étudiait le matin, avant le levé du soleil, lorsque le rideau de la nuit s'imbibait petit à petit de l'encre du jour. claire et éblouissante, rosissant au fur et à mesure les joues d'Artémis, révélant sa pâle chevelure. les autres dormaient toujours, certains se levaient déjà, ne prêtant que peu attention au jaune, tournant leur dos et se replongeant encore un peu dans leurs songes. le front orné de ridules de concentration, les lèvres pincées, le corps se balançant de manière machinale, il apprenait par cœur ce qu'il pouvait. sautant, dans cette folle course contre la montre, des lignes qu'il jugeait comme inutiles, et qui se révélaient le plus souvent nécessaires, retenant la forme, et non le fond. il nageait cependant, à bout de souffle, mais réussissait à survivre dans la jungle des leçons. c'était le plus important, les grades, il s'en foutait pour être poli. 07 AM cadavre exquis, vivant dans une folie décadente, il plongeait dans une ivresse infernale lors de ses excursions interdites. statue impulsée par des souffles de désirs, tel un voilier, il suivait ses envies, oubliant presque de réfléchir. aussi, fut-il retrouvé une fois, à ses seize ans, sur le toit de l'école, n'arrivant plus à redescendre. bien sûr, le professeur de vol fut déranger à trois heure du matin pour venir cueillir le fruit pourri. depuis, on le surnomme la "tête en l'air", pour en rire, le pousser aux précipices du ridicule une énième fois. il insupportait...ses conneries grinçant à chaque recoin du vieux bâtiments, tous les murs susurrant ses terribles manies, l'espiègle moldu aux tendances infernales. lucifer de leur paradis, il tenait toujours une place dans les sphères célestes. touchant même, plus que les autres, aux clartés astrales. encore aujourd'hui, il était, genoux croisés, sur le toit...en ayant fait son refuge, le balcon de ses rêveries. de là, se peignait le monde. les visages des dieux défilant sur leur chars dorés, la magie était ici, dans le lever de ce soleil avant que les nuages voraces ne le dévorent. dans l'éphémère jeunesse d'une nouvelle journée, semant ses propres roses sur le tableau assombri. éveillant le merveilleux printemps du ciel, donnant naissance à un nouveau défilé d'heures aussi absurdes les unes que les autres. aussi profitait-il de celle-ci, son intime et ultime heure. 08 AM un nouveau retard allait le saigner, ou une détention viendrait le flageller. il les collectionnait, véritable musée des pires choses à accomplir dans sa scolarité, il présentait un éventail de soufflets, cicatrices démontrant ses explorations...à la découverte de la limite sorcière. peu lui importait en vérité, ça n'était pas son monde. il était un crasseux de la rue, un misérable chahuteur des gouttières de londres, un enfant de la véritable vie, entière et brute...un petit prince décroché de sa jolie planète. attrapant son balais, qu'il avait fini par parfaitement dompter, au bonheur du professeur de vol, il s'éloigna de son perchoir pour rejoindre l'existence qui grouillait en bas. mais au fond, son âme s'était agrippée au soleil...et comme lui, elle se cachait sous les nuages.


▪️ don't let the Muggles get you down.
PSEUDO/PRÉNOM: généralement je prends le prénom de mon personnage  sorry . ÂGE: assez pour faire des trucs pas sages  sorry . PAYS/RÉGION: B 612 PRÉSENCE: surtout les WE. SCÉNARIO: non. COMMENTAIRES/SUGGESTIONS: je propose des affiches de propagandes en mon nom. CREDITS IMG/QUOTES: tumblr/the neighbourhood.


Dernière édition par Kannazuki Min le Sam 13 Fév - 14:05, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riko Masaki
broken-winged bird that cannot fly
avatar

Posts : 114
Inscription : 06/02/2016
Pseudo : maknae, minh.
Multinicks : gage lupei.

all this and heaven too
Location: avoiding people
Quote: Sure, jan.
Contacts:

MessageSujet: Re: SOFT BOY.   Jeu 11 Fév - 22:33

JUNGKOOOOOOOK bweh waa ** how
non mais ça fait vraiment plaisir de le voir par ici, puis ce personnage. aww
Bienvenue en tout cas I love you

(edit : dis moi si tu avais besoin d'un deuxième poste!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SOFT BOY.   Jeu 11 Fév - 22:40

bril bril bril bril
J'aime tellement ta plume bordelou I love you
Il nous faudra un lien.
(bienvenue sinon)
Revenir en haut Aller en bas
Bellis Rinaldi
▪ tempting, but devilish inside.
avatar

Posts : 321
Inscription : 03/02/2016
Pseudo : mellow bird, charlotte.
Multinicks : nerida delva.

all this and heaven too
Location:
Quote:
Contacts:

MessageSujet: Re: SOFT BOY.   Jeu 11 Fév - 22:45

Bienvenue. **
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kannazuki Min

avatar

Posts : 48
Inscription : 11/02/2016
Pseudo : .
Multinicks : .

all this and heaven too
Location: un peu loin...partout...mais loin, surtout.
Quote: nous qui mourrons peut-être un jour disons l'homme immortel au foyer de l'instant.
Contacts:

MessageSujet: Re: SOFT BOY.   Jeu 11 Fév - 23:02

riko
Spoiler:
 
comment ruiner sa non existante réputation, le guide en trois étapes.

désolé, c'est la nuit  rire merci beaucoup  coeur cela me fait plaisir de voir qu'il plait, j'avais tellement des apriori   cute  après tout, les avatars asiatiques passent ou cassent. Mais quel plaisir de voir Sowon  bril (et puis ravenclaw lui va parfaitement !)
merci beaucoup  sweet

lior oh ce prénom, mon cœur fait boum-boum rien qu'en le prononçant  bigeyes (lior, j'adore  Arrow ) et puis je ne connaissais pas la demoiselle sur ton avatar, mais elle est très belle !
merci beaucoup et avec grand plaisir pour un lien  coeur

bellis ton prénom est très beau aussi bril merci beaucoup sweet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riko Masaki
broken-winged bird that cannot fly
avatar

Posts : 114
Inscription : 06/02/2016
Pseudo : maknae, minh.
Multinicks : gage lupei.

all this and heaven too
Location: avoiding people
Quote: Sure, jan.
Contacts:

MessageSujet: Re: SOFT BOY.   Jeu 11 Fév - 23:07

Je vais t'aider un peu sorry sorry
Spoiler:
 

ah mais oui je peux te comprendre, j'avais aussi un peu peur pour sowon mais ça va plutôt bien finalement. wut (et merci du coup aww)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SOFT BOY.   Jeu 11 Fév - 23:10

JUNGKOOOOOOOOOOOOOOOOK waa
Bienvienduuuuuuuuue sweetie ** on est tout plein de faces de citron, c'trop koowl sorry
Je vais exiger un lien, t'as pas le choix parce que prout mygod
Revenir en haut Aller en bas
Kannazuki Min

avatar

Posts : 48
Inscription : 11/02/2016
Pseudo : .
Multinicks : .

all this and heaven too
Location: un peu loin...partout...mais loin, surtout.
Quote: nous qui mourrons peut-être un jour disons l'homme immortel au foyer de l'instant.
Contacts:

MessageSujet: Re: SOFT BOY.   Jeu 11 Fév - 23:29

riko rire qui est cet homme ?! je ne le connaissais pas aussi...étrange ? rire
et quel bon choix ! je t'en pris timid

jonathan ah mais lui. sinwon. quel mâle well
je viens me joindre à vous, moi qui hésitais avec un occidental ! (ou avec taehyung aussi eyeroll )
avec plaisir pour le lien sorry
merci beaucoup !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SOFT BOY.   Jeu 11 Fév - 23:43

Bienvenue parmi nous. **
Revenir en haut Aller en bas
Liv Sorkins

avatar

Posts : 133
Inscription : 04/02/2016
Pseudo : TIGRE. (julie)
Multinicks : nope.

all this and heaven too
Location: au beau milieu du stade de quidditch, probablement en train de fracasser un cognard - ou la tête d'un première année - à coups de batte.
Quote: would you mind if i slither in ?
Contacts:

MessageSujet: Re: SOFT BOY.   Ven 12 Fév - 0:20

ce début de fiche sweet
bienvenue et bon courage pour la terminer I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athea Emerald
call me a sinner, call me a saint.
avatar

Posts : 306
Inscription : 31/05/2015
Pseudo : Lora (Psychozee).
Multinicks : flynn, sybil.

all this and heaven too
Location: swimming naked in the black lake.
Quote: « isn't he a pain in the ass? - yes he is. but he's MY pain in the ass. »
Contacts:

MessageSujet: Re: SOFT BOY.   Ven 12 Fév - 0:21

Bienvenue I love you

_________________

close your eyes, so many days go by. / easy to find
what's wrong, harder to find what's right. ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mara Elessedil
clever as the devil and twice as pretty.
avatar

Posts : 308
Inscription : 31/05/2015
Pseudo : belikovs (livia)
Multinicks : nova rovner ; zinnia darling

all this and heaven too
Location: the forbidden forest, looking at the stars
Quote: having a soft heart in a cruel world is courage, not weakness.
Contacts:

MessageSujet: Re: SOFT BOY.   Ven 12 Fév - 12:20

Bienvenue coeur

_________________

I think there’s a fault in my code. These voices won’t leave me alone. Are you insane like me ? Been in pain like me?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raina Sargent
+ made a mess in a backless dress.
avatar

Posts : 412
Inscription : 05/06/2015
Pseudo : rosewins, rita(bella).
Multinicks : marcie coburn.

all this and heaven too
Location: near the black lake.
Quote: two nights ago, she got that look in her eyes. kaleidoscope, but that's only half the time.
Contacts:

MessageSujet: Re: SOFT BOY.   Ven 12 Fév - 15:20

Bienvenue parmi nous ! I love you

_________________

i hid my deepest feelings so well, ~ i forgot  w h e r e  i placed them.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sookie Ozera

avatar

Posts : 18
Inscription : 05/02/2016
Pseudo : rivendell, lucie.
Multinicks : bobby miller.

all this and heaven too
Location:
Quote:
Contacts:

MessageSujet: Re: SOFT BOY.   Ven 12 Fév - 16:50

Bienvenue parmi nous. bril
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kannazuki Min

avatar

Posts : 48
Inscription : 11/02/2016
Pseudo : .
Multinicks : .

all this and heaven too
Location: un peu loin...partout...mais loin, surtout.
Quote: nous qui mourrons peut-être un jour disons l'homme immortel au foyer de l'instant.
Contacts:

MessageSujet: Re: SOFT BOY.   Ven 12 Fév - 20:46

merci beaucoup à toutes I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vitali Dorokhov

avatar

Posts : 404
Inscription : 04/02/2016
Pseudo : (manon)
Multinicks : aucun.

all this and heaven too
Location:
Quote: a child of winter, darling, was never meant to love the sun.
Contacts:

MessageSujet: Re: SOFT BOY.   Sam 13 Fév - 1:36

j'arrive par ici en bonne dernière mais...
whoof whoof whoof
la plume est à tomber, le personnage promet d'être sacrément intéressant, il l'est déjà dans ta fiche alors j'imagine même pas en rp. drool
bienvenue parmi nous. sweet timid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kannazuki Min

avatar

Posts : 48
Inscription : 11/02/2016
Pseudo : .
Multinicks : .

all this and heaven too
Location: un peu loin...partout...mais loin, surtout.
Quote: nous qui mourrons peut-être un jour disons l'homme immortel au foyer de l'instant.
Contacts:

MessageSujet: Re: SOFT BOY.   Sam 13 Fév - 11:07

j'aime tout le monde, même les dernières sisi puis dane dah dah dah
merci beaucoup how j'espère ne pas décevoir alors cutewink

merci encore bigeyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nova Rovner
SMARTASS, BADASS, GREAT ASS
avatar

Posts : 68
Inscription : 03/02/2016
Pseudo : livia (belikovs)
Multinicks : mara elessedil ; zinnia darling

all this and heaven too
Location: under a tree to take a nap or happily singing while studying
Quote: she was made of shattered stars, she had fire in her veins
Contacts:

MessageSujet: Re: SOFT BOY.   Sam 13 Fév - 22:46

Tout est bon, je te valide. **
N'oublie pas d'aller recenser tes points (+) et de jeter un coup d'œil aux clubs/activités proposés dans cette même catégorie (+). Puis surtout, bon jeu. coeur

_________________

remember her hair in the morning before it was pinned, black, rampant, savage with loveliness. as if she slept in perpetual storm.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kannazuki Min

avatar

Posts : 48
Inscription : 11/02/2016
Pseudo : .
Multinicks : .

all this and heaven too
Location: un peu loin...partout...mais loin, surtout.
Quote: nous qui mourrons peut-être un jour disons l'homme immortel au foyer de l'instant.
Contacts:

MessageSujet: Re: SOFT BOY.   Sam 13 Fév - 22:52

merci beaucoup I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SOFT BOY.   

Revenir en haut Aller en bas
 
SOFT BOY.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un ange tombé du ciel ? Soft Fury présentation
» URGENT EN FOURRIERE - SOFT jeune x caniche Toulon (VAR)
» quelques pièces de ma waaagh
» Airsoft
» Cinématographe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE BOLD AND THE RESTLESS :: HOPELESS WANDERER :: ENDLESS DREAMS :: ECHOES OF MINE-
Sauter vers: