AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 do you believe in miracles miss? not today, no.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gwendolyn Davies

avatar

Posts : 4
Inscription : 16/02/2016
Pseudo : .
Multinicks : Non

MessageSujet: do you believe in miracles miss? not today, no.   Mar 16 Fév - 18:55



gwendolyn davies
Good morning, and in case I don’t see ya, good afternoon, good evening, and good night!

SURNOM(S): Presque tout le monde l'appelle "Gwen", si bien que certaines personnes à Poudlard n'imaginent pas un instant que ce n'est qu'un diminutif. Diminutif qui a longtemps agacé Gwendolyn durant son enfance, ne comprenant pas pourquoi son prénom devait constamment être raccourcit et pas celui des autres enfants. Si aujourd'hui elle s'y est accommodée, il faut bien avouer que Gwendolyn se satisfait toujours autant de constater l'expression de surprise que provoque la révélation, souvent accidentelle comme par exemple sur un parchemin ou sur un tableau d'affichage, de son prénom. Son père, quant à lui, avait l'habitude de l'appelait "Dodo" et si depuis le décès de ce dernier la famille Davies continue d'entretenir cette sorte de tradition, la jeune femme ne supporte tout simplement ce surnom mais n'ose pas, depuis toutes ces années, le révéler de peur de blesser sa famille déjà assez affectée par le décès accidentel de M.Davies. ÂGE: Vingt-quatre ans. DATE & LIEU DE NAISSANCE: Née le 11.04.1992 à Rhyl, une ville au nord du Pays de Galles en Grande-Bretagne, proche de Caerwys, une petite ville où Gwendolyn a vécu toute son enfance et où sa famille demeure encore. ORIGINES/NATIONALITÉ: Origines françaises, par sa mère qui est une française de pure souche et irlandaises (Irlande du Nord) par sa grand-mère paternelle. Gwendolyn a la double nationalité anglaise et française, même si elle se considère bien plus anglaise ne s'étant rendue qu'à de rares occasions en France, pays qu'elle ne connait donc que très peu et qu'à travers les histoires d'enfances de sa mère. STATUT CIVIL: Célibataire. ANNÉE: Quatorzième. CURSUS SCOLAIRE/OCCUPATION: Employée au ministère de la Magie (options: "Justice internationale" et "Artéfacts magiques à travers les âges") (langue vivante: le français, étant donné que sa mère est française) / Surveillante à la bibliothèque de Poudlard / Rédactrice au journal de l'école 'The Niffler' . NATURE DU SANG: Sang-mêlé. MAISON: Poufsouffle. TRAITS DE CARACTÈRE: Drôle, créative, fonceuse, naïve, maladroite, hyperactive, souvent exubérante, curieuse, rêveuse, facilement manipulable, désorganisée, trop bavarde, parfois menteuse. AVATAR: Mia Wasikowska.

▪️ it’s wingardium leviOsa, not leviosAH.
Le père de Gwendolyn, Mr. Robert Davies, a trouvé la mort en 2005, il y a donc de ça onze ans, alors que sa fille n'avait que treize et son fils neuf ans, lors d'un accident de voiture dans la campagne du Pays de Galles en Grande-Bretagne. Ce dernier, né moldu, est décédé au côté d'un de ses meilleurs amis, quant à lui sorcier (rencontré par le biais de sa femme dont il était un ami d'enfance, elle aussi sorcière) lors de ce qui devait être une expérimentation de la conduite d'un véhicule moldu. Malheureusement, n'ayant jamais piloté un tel engin, son ami perdit le contrôle du véhicule et n'arriva qu'à murmurer un dernier sortilège pour les extirper de cette situation, en vain, avant que la voiture ne s'écrase contre un arbre. Tous deux moururent sous le choc violent. + Si personne n'y faisait jamais allusion dans le petit village de Caerwys, au nord du Pays de Galles, où Gwendolyn a passé son enfance, il fut un moment où la question de la pureté de son sang se posa. Dès son arrivée à Poudlard elle commença à se sentir complexée par rapport à ses camarades au 'sang pur'. Aujourd'hui encore ce n'est pas un sujet qu'elle aime aborder. + Depuis sa première année à l'école, Gwendolyn n'a jamais été une élève exemplaire. On ne compte plus les retenus, les avertissements qui fut un temps quasi quotidien et qui fit que la clôture de la maison familiale à Caerwys grouillait de hiboux qui n'étaient plus décidés à voler, durant sa troisième année elle dut bien faire enlever 200 points à Poufsouffle à cause de son comportement, en cinquième année elle passa le plus clair de son temps dans les couloirs de Poudlard où elle tenait compagnie aux fantômes de l'école et ce même durant la nuit ce qui mit en rogne le concierge. Cependant, elle a toujours réussi à décrocher ses diplômes, mais de justesse il faut bien l'avouer. + Les pouvoirs magiques de Gwendolyn s'étant déclarés assez tardivement, vers l'âge de huit ans, ses parents ont longtemps cru que leur fille était une cracmol, au plus grand dam de sa mère. Son père, moldu, n'y voyait pas d'inconvénient. + Gwendolyn voue une certaine fascination pour le monde des moldus, qu'elle qualifie souvent ironiquement de 'magique'. Cette passion, que sa mère voit d'un très mauvais œil depuis le décès de son mari dans un accident de voiture et qu'elle a décidé de ne plus faire rentrer d'objets moldus dans sa maison, lui vient du côté paternel moldu de sa famille bien que la moitié ne connaissent pas l'existence de la magie. + Gwendolyn apprend le français à Poudlard, sa mère étant française mais ne lui ayant jamais réellement apprit la langue. Pour son plus grand malheur, elle n'est allé que quatre fois en France (dont une fois pour l'enterrement de sa grand-mère), lorsqu'elle était bien plus jeune, il ne lui reste donc que très peu de souvenirs. + Gwendolyn aurait aimé arrêter ses études après sa septième année mais sa mère l'a en quelque sorte obligé en lui expliquant qu'elle méritait bien plus 'qu'une simple carrière de vendeuse !'. Cette dernière émettant un avis défavorable à l'idée que sa fille fasse carrière dans la botanique, Gwen décida de s'orienter vers les métiers du Ministère de la Magie, même si à l'heure d'aujourd'hui elle ne sait encore si elle y travaillera réellement un jour. + La matière que Gwendolyn déteste le plus (et où elle est la plus mauvaise) à Poudlard est l'enseignement des potions. Depuis la première année elle n'avait vraiment réussi seule à confectionner une 'vraie' potion, c'est-à-dire sans effet secondaire. En quatrième année, c'est après avoir fait littéralement fondre la robe du professeur de potion en renversant quelques gouttes qu'elle fut interdite de pénétrer dans la salle durant deux mois. Elle dut donc rattraper son retard le soir en compagnie de camarades qui daignaient bien vouloir lui offrir leur aide. + Depuis un an déjà, Gwendolyn est surveillante à la bibliothèque, le soir en semaine après sa journée de cours ou bien le week-end. Si elle s'entend bien avec la plupart des élèves, quelque soit leur maison, elle n'arrive toujours pas à faire totalement respecter le silence et depuis un certain temps bon nombre d'étudiants ont pris l'habitude de laisser les livres sur leur table avant de partir tout en sachant qu'elle passera derrière eux pour les ramasser. + Pendant sa sixième année Gwendolyn est tombé amoureuse d'un autre étudiant, un Gryffondor, mais ce dernier a quitté l'école l'année suivante pour suivre ses parents au Brésil, il intégra Castelobruxo, l'école de magie brésilienne. Il lui arrive encore parfois d'avoir des nouvelles de lui via des anciens camarades de Gryffondor. + Sa mère lui avait acheté un chat pour son entrée en deuxième année, de peur que sa fille se sente trop seule à Poudlard, cependant il s'est enfuit quelques mois plus tard et elle ne vit plus jamais sa trace. Certains étudiants affirmèrent l'avoir aperçut aux abords de la Forêt Interdite. + Gwendolyn est très proche de son frère et correspondent régulièrement via hiboux ou encore via mails depuis qu'il est parti vivre aux Etats-Unis. + Même si Gwendolyn respire la joie de vivre la mort de son père reste un traumatisme.

▪️ don't let the Muggles get you down.
PSEUDO/PRÉNOM: Spf ÂGE: Déjà vingt ans, maggle ! PAYS/RÉGION: L'hexagone. PRÉSENCE: A chaque éclipse lunaire, c'est-à-dire que d'après mon calendrier je reviendrai pour le 16 septembre. Bonne continuation ! Arrow SCÉNARIO: Non. COMMENTAIRES/SUGGESTIONS: Laisse moi le temps d'y réfléchir et j'te dis ça le 16 septembre prochain ! CREDITS IMG/QUOTES: ©️tumblr/©️jesaisplusquelfilmmaisunbonfilmfranchement


Dernière édition par Gwendolyn Davies le Lun 22 Fév - 11:51, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwendolyn Davies

avatar

Posts : 4
Inscription : 16/02/2016
Pseudo : .
Multinicks : Non

MessageSujet: Re: do you believe in miracles miss? not today, no.   Mar 16 Fév - 18:56





Soudainement, comme sortie de nulle part, une légère brise fouetta son visage et releva ses quelques cheveux qui s'étaient détachés. Elle rouvrit brièvement les yeux et eut à peine le temps de constater qu'elle était bel et bien à l'intérieur d'une maison qui lui semblait alors inconnue, entourée de quatre murs auxquels étaient accrochés un nombre incalculable de tableaux et de photographies les uns les plus hideux que les autres. Malgré ce court laps de temps, elle remarqua une vieille femme qui semblait passer d'un tableau à un autre à toute hâte, comme si elle était en retard, ses cheveux grisonnants étaient remontés en chignon, un chignon parfaitement maintenu, soit par des épingles ou par un sortilège capillaire. Puis, les vertiges revinrent à la charge, plus puissants cette fois. Un tremblement se fit sentir au niveau des pieds de la chaise défraîchie sur laquelle elle était inconfortablement assise. Autour d'elle tout devint plus flou encore, elle n'arrivait plus à distinguait la silhouette qui venait de prendre place devant. Peut-être était-ce un homme ou bien une femme ? Puis cette mystérieuse personne s'avança un peu plus près: c'était un homme. Elle ressentie une sensation étrange: comme si elle avait su qui était cet homme, comme si elle le connaissait bien mais qu'à cet instant précis son esprit faisait barrage vers sa mémoire, elle était incapable de mettre un nom ou même encore un visage aux formes nettes sur cette ombre qui commençait à se dandiner maladroitement.

Soudainement, la brise cessa de souffler. Elle sentit un froid glacial s'insérait peu à peu sous ses vêtements et emplir son être tout entier. L'image devint noire et tout sembla se briser autour d'elle.

*

"Gwen, c'est par là !" Gwendolyn traversa à toute hâte le long couloir du train qui menait à la porte de sortie, il paraissait si long, interminable. Elle dévala les quelques marches du wagon et posa enfin les pieds au sol, elle se mit à fendre la foule, tentant de suivre la trace de son amie qui était déjà bien loin devant. Les yeux dans le flou, imaginant déjà le festin, somptueux d'après la réputation qui le précédait, qui allait leur être servi, elle pouvait déjà sentir les effluves qui se dégageraient bientôt des plateaux en argent installés devant elle, prêt à être engloutis. "Regardez ! Le château !" Les premiers élèves au bout de la file s'arrêtèrent net pour contempler Poudlard. Gwen s'avança encore un peu plus, tentant de se frayer un chemin vers un emplacement d'où elle aurait le droit à une meilleure vue. Tant bien que mal elle se rapprocha de son amie, bouscula au passage un homme qui semblait être un employé de l'école, s'excusa furtivement et entendit vaguement les plaintes de ce dernier qui constatait que pour ne pas changer les premières années étaient toujours aussi indisciplinés. Puis, tous embarquèrent dans une barque. Gwen ne s'y retrouva qu'avec des inconnus, mais elle s'en moquait, fascinée par la traversée du lac et le reflet du château, comme illuminé de milliers de bougies minuscules, qui s’étendait sur toute la rive. Une fois arrivée sur la terre ferme tout semblait démesuré ou peut-être était-ce le manque de sommeil et les heures de train qu'elle venait d'effectuer. La grande porte était gigantesque, les arbres plus imposants que n'importe où ailleurs, les couloirs surchargés de tableaux et de décorations diverses, les escaliers trop larges et les marches trop hautes.

Un vent glacial s'engouffra dans sa robe de jeune sorcière. Les autres élèves ne semblaient pas le sentir et ne bougèrent pas d'un poil. Tout devint flou autour d'elle.

Le directeur de l'école venait de terminait son discours. Un professeur procédait maintenant à l'appel des élèves, emboitant maladroitement le choixpeau magique sur la tête des bambins. Après quelques minutes ce fut au tour de Gwendolyn.

"Poufsouffle !"

Puis tout sembla s'effondrait autour d'elle, les élèves disparurent et elle se retrouva seule dans la grande salle.

*

Dans cette salle Gwendolyn se sentait enfermée, comme prisonnière d'un cachot. Le professeur de potion y était sans doute pour quelque chose. Ça ne faisait qu'un quart d'heure qu'elle était là et déjà l'odeur âcre de la morve de troll et de la salive de grenouille lui montait à la tête, qu'elle bascula vainement de droite à gauche, en quête d'un camarade subissant le même supplice qui lui était imposé. Bien sûr, elle avait déjà pensé à ne plus venir aux cours de potion, mais après sa première tentative qui s'était conclue par une après-midi de retenue, elle avait abandonné l'idée. "Davies ! Votre chaudron est encore vide !" Les aboiements du professeur la fit revenir sur la Terre ferme. Elle souleva son menton et constata qu'en effet son chaudron était encore vide (de toute manière il n'était que très rarement rempli) et que les autres élèves étaient bien plus avancés qu'elle, notamment les Serdaigle qui partageaient ce cours-ci ainsi que l'histoire de la magie avec les Poufsouffle."Mets n'importe quoi dedans mais rempli ce chaudron !" chuchota discrètement en sa direction son amie qui passait prendre des provisions. C'était si simple pour elle: c'était une chef de la potion, elle savait tout faire, jamais d'effets secondaires, ni de fumée acide qui se dégage du liquide et qui vous brûle visage. Nonchalamment, Gwendolyn daigna suivre le conseil qui venait de lui être donné et elle vida différentes quantités de liquides au nom les plus étranges les uns que les autres. Certains lui paraissaient familiers et pour les autres elle était sûre de ne jamais en avoir entendu parler. "Bien... voyons ça..." Elle sursauta et renversa maladroitement la moitié du chaudron, qui donnait l'impression qu'il pouvait imploser à tout moment, sur la robe de son professeur, qui en un éclair ce retrouva réduit à la taille d'un pull-over. "Davies ! Mais c'est pas vrai !... Davies ! J'enlève cinquante points à Poufsouffle !" hurla-t-il tout en se dandinant sur place, tentant d'enlever le restant de robe. "Hors de ma vue, Davies ! Hors de ma vue !" Ne cherchant nullement à se justifier, simplement heureuse à l'idée de ne pas avoir cours de potion, Gwendolyn rassembla ses affaires et quitta d'un pied ferme la salle, sans retourner.

Arrivée à la porte elle entendit des éclats, comme si tous les outils en verre venaient d'exploser, puis le fracas des chaudrons qui tombent au sol, les hurlements et les menaces du professeur qui se dissipaient, puis le vent glacial qui fouette son visage, l'impression qu'on lui verse un seau de glaçons sur la tête.

*

"Non... Non ! Non !" Cachée avec son petit frère derrière la porte, elle entendit sa mère s'effondrait par terre et l'effort de son grand-père paternel pour la relever. Par la porte entrouverte elle osa enfin jeter un regard et la vit: au sol, agenouillée, comme soudée, comme si elle ne pourrait plus jamais se lever. Les larmes envahirent ses yeux et sa vision se troubla. Elle entoura fermement les épaules de son frère avec ses bras et le colla serra contre elle avec une telle force qu'elle aurait pu lui briser les os. "Com... comment s'est arrivé ? Où ça ?!" Aucun des adultes dans la cuisine n'osèrent prendre la parole. "Répondez moi !" Un homme que Gwendolyn n'avait jamais vu s'avança vers sa mère et s'agenouilla pour la regardait dans les yeux. "Sur une route de campagne à une heure d'ici... il voulait montrer à Sean comment fonctionne une... une... comment c'est déjà ?" L'homme tourna cherchant de l'aide qu'il trouva auprès d'une tante de la famille, une moldu, qui lui murmura la réponse. "Oui, une voiture. Sean aurait perdu le contrôle du véhicule. Une enquête est en cours tu sais... des personnes du ministère sont déjà sur place pour en savoir plus et s'occuper des moldus." Elle leva la tête, les larmes coulaient le long de ses joues. "Les... les moldus ? Qu'ont-ils à faire là ?..." demanda-t-elle. "Il y avait un groupe d'une dizaine de moldus qui se promenaient sur cette route et... il semblerait que Sean ait voulu lancer un sort pour... enfin, ces moldus jurent avoir vu l'arbre dans lequel la voiture est rentré se décaler sur le côté avant de revenir à sa place d’origine..." Toujours au sol, elle esquissa un léger sourire, puis se mit à rire d'un rire que Gwendolyn n'avait jamais entendu. Comme si ce n'était pas sa mère, là, dans la cuisine. Tout le monde la contempla c s'essuyer le nez, visiblement gênés, ne sachant comment réagir. Puis certains commencèrent à la suivre. "Ces moldus alors !" s'exclama-t-elle. Gwendolyn referma la porte et sécha les larmes de son frère. Elle n'arrivait pas à rire comme sa mère, pourtant elle aurait tant aimé. Elle ne comprenait pas, d'ailleurs, la réaction de cette dernière. Elle et son frère commencèrent à monter les marches menant à leur chambre quand elle entendit son grand-père, dont le fils venait de trouver la mort, recommander à sa belle-fille d'annoncer aux enfants la mort de leur père demain matin et qu'ils devaient leur laisser le temps de bien dormir puisque demain la journée allait être longue.

Puis son frère en haut des marches disparut dans le noir, la porte de la cuisine s'ouvrit dans un fracas. Le vent qui venait de s'y échapper souleva la robe de chambre de Gwen puis tout s'effondra autour d'elle comme on ferait tomber un décor de théâtre.

*

"Stop ! Stop !" hurla-t-elle. Elle rouvrit les yeux. Elle fit fasse un instant aux mêmes tableaux et mêmes photographies, rien n'avait changé de place. Elle aperçut à nouveau la silhouette lui faire face et sa tête qui lui paraissait beaucoup trop lourde à porter se balança en arrière. Elle perdit pieds encore une fois.

*

"Donc tu pars ?"
"Oui..."
"Où ça déjà ?"
"Gwen... Brésil. Je suis obligé tu le sais."
"Okay. Bon voyage alors !"
Elle fit volte-face au jeune homme et balança ses cheveux en arrière de manière théâtrale comme pour surjouer la scène. Il se jeta sur son bras pour la retenir. "Qu'est-ce que tu me fais là ?" demanda-t-il tout en s’esclaffant. "Je fais comme dans les films moldus. Les ruptures se passent toujours comme ça, la fille part en balançant ses cheveux." Ils se mirent à rire tous les deux, cependant visiblement gênés. "Ils ne font jamais ça dans les films moldus." rétorqua-t-il. "Qu'est-ce que tu en sais ? Tu en a déjà vu des films de moldus au moins ?" A peine eut-elle le temps de finir sa phrase qu'il l'embrassa à pleine bouche. Elle ferma les yeux tout en sachant qu'elle devait profiter de ce moment parce que d'ici deux jours, deux petits jours qui les séparaient des vacances d'été, elle ne pourrait plus jamais ressentir cette sensation: son cœur qui s'emballe, ses jambes qui tremblent, son esprit qui s'échappe de son corps. Elle savait qu'ici à la volière ils seraient tranquilles, à deux jours de la fin de l'année plus personne n'envoyaient de hiboux et c'était tant mieux. Au hiboux se mit à voler à côté de leur tête. "Je suis sûre que tu ne m'enverras jamais de hiboux..." Ils se mirent à fixer le volatile qui maintenant s'était posé avec ses compagnons. "C'est beaucoup trop loin le Brésil... imagine le pauvre hiboux ! Ils seraient mort de fatigue avant de franchir le parc de l'école." Gwendolyn savait que son petit-ami n'était pas favorable à l'arrivée soudaine des technologies moldues mais elle lui proposa tout de même de continuer à communiquer par mails, des sortes de lettres électroniques que s’envoient les moldus. "Pff... Gwen. Je ne sais même pas me servir d'un... ornateur !" s'exclama-t-il. "Or-di-na-teur. On dit un ordinateur." le corrigea-t-elle. "Hé ! Vous faîtes quoi en haut ?!" Les deux jeunes amants baissèrent la tête et virent en bas un groupe d'étudiants qui venaient d'arriver, il y avait des Gryffondor, la maison de monsieur, ainsi que des Poufsouffle, la maison de Gwendolyn."On arrive !" s'écria-t-il en direction de ses amis. Puis il embrassa à nouveau la jeune fille, encore plus fougueusement cette fois, comme si ce devait être le dernier baisé. A ce moment là elle aurait aimé connaitre une formule capable d'arrêter le temps, de les figer là à cet endroit, à ce moment précis. Mais ce n'était pas le cas, elle ne connaissait pas une formule aussi puissant et ne savait d'ailleurs pas s'il en existait une capable de ça. Ils descendirent donc les escaliers de la volière.

L'air se refroidit soudainement, les nuages commencèrent à couvrir le soleil d'été qui veillait sur Poudlard depuis maintenant une semaine, la brise de plus en plus glaciale frappa le visage de Gwendolyn qui en se retourna constata que ses amis en bas ne l'attendait plus et que son petit-ami avait disparu.

*

"Qu'est-ce c'est que ça ?" D'un coup de baguette magique le linge propre qui lévitait au-dessus du carrelage de la cuisine fila en direction du couloir, prit les escaliers et alla se rangea dans les armoires de chacun. "Un téléphone !" Gwendolyn paraissait fascinée par l'objet qu'elle tenait précieusement entre ses doigts. Son frère crut bon de rajouter que c'était ce qu'appelle les moldus un 'smartphone'. Leur mère, qui par son visage interloquée ne comprenait visiblement rien au charabia de ses enfants, s'avança de plus près de manière craintive comme si l'objet pouvait l'attaquer à tout moment. "Gwendolyn tu sais ce que je pense des objets moldus ! Je ne veux pas de ça chez moi !" La jeune fille imita sa mère et répéta sa dernière phrase. "Oui, parfaitement, je ne veux pas de ça chez moi !" Elle tenta de se jeter sur le téléphone pour le récupérer, mais sa fille plus rapide le jeta à son frère qui le rattrapa de justesse. "Mais c'est pour le cours d'étude des moldus ! Je dois étudié les téléphones portables." La jeune fille passa à côté du panier à fruit et prit une pomme dans laquelle elle croqua. "Tu sais..." commença-t-elle en mâchant sa pomme. "Ça remplace les hiboux pour les moldus. Ils ne communiquent qu'avec les téléphones portables. Et d'après le prof d'étude des mold' ils y sont accros ! Ils sont devant toute la journée !" Elle fit sembler de regarder sa pomme comme si un écran était intégré et pianota dessus fébrilement. "Ce n'est pas parce que tu étudies ces choses là que tu dois les ramener à la maison ! Étonnamment tu n'as jamais travaillé tes cours de potion de la sorte. J'en ai jamais vu des chaudrons ici... rien du tout. Nada." Gwendolyn leva les yeux, outrée. Un bruit sourd émana du fond de la pièce et les deux femmes se retournèrent brusquement. Le frère de Gwendolyn, le visage penaud se baissa hâtivement pour ramasser le téléphone, maintenant en plusieurs parties, qui venait de se briser contre le carrelage. Leur mère se mit à rire et lança avant de partir: "Interdiction de lancer un sort de réparation. Si je vous y prends je vous supprime vos baguettes. Compris ?"

Un instant plus tard tout commençait à s'effacer, comme frotté à la gomme. Le téléphone disparut des mains de son frère, puis ce fut ce dernier et ensuite sa mère. L'air glacial de cette matinée d'hiver s'engouffra par la porte d'entrée et il sembla à Gwendolyn qu'elle venait de se faire renverser par une force invisible.

*

"Non, stop ! Stop !" Elle se retrouva de nouveau assise sur cette chaise bancale, prête à céder à tout moment. Cette fois la silhouette s'éloigna d'elle lentement et se forma plus nettement: cet homme était son oncle. Déboussolée elle se mit à tourner la tête de droite à gauche, guettant un moindre indice. Ses yeux s'arrêtèrent sur une lampe posée sur une vieille commode en bois de cerisier, l'ensemble lui semblait familier. "On arrête là. C'est bon." Cette voix qui venait de derrière elle, même si elle mit un certain temps à le l'identifier, était celle de sa mère. Puis son oncle se rapprocha d'elle, posa sa main sur son épaule et lui offrit une tasse d'une boisson qui semblait être du chocolat chaud. "Ça, c'est de la legilimancie ma petite !"

"Plus jamais... plus jamais."


Dernière édition par Gwendolyn Davies le Sam 20 Fév - 11:08, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vitali Dorokhov

avatar

Posts : 404
Inscription : 04/02/2016
Pseudo : (manon)
Multinicks : aucun.

all this and heaven too
Location:
Quote: a child of winter, darling, was never meant to love the sun.
Contacts:

MessageSujet: Re: do you believe in miracles miss? not today, no.   Mar 16 Fév - 19:13

MIAAAAAAAAAAA. rip rip
c'est bon tu m'as déjà perdue là. whoof
j'veux en savoir pluuuus. drool
bienvenue parmi nous sisi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sybil Lavellan

avatar

Posts : 58
Inscription : 13/02/2016
Pseudo : lora.
Multinicks : athea, flynn.

all this and heaven too
Location:
Quote: « I like to get into relationships every few months to remind myself why I prefer being single. »
Contacts:

MessageSujet: Re: do you believe in miracles miss? not today, no.   Mar 16 Fév - 19:17

Bienvenue coeur

_________________

what if I said I would break your heart?
what if I knew I would just rip your mind apart.
would you let me out? ✤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bastet Babirye
☄ moonage daydreamer
avatar

Posts : 54
Inscription : 11/02/2016
Pseudo : lazarus.

all this and heaven too
Location: in a secret hideout with the gang.
Quote: the lamb must learn to run with the tigers.
Contacts:

MessageSujet: Re: do you believe in miracles miss? not today, no.   Mar 16 Fév - 19:18

Vitali Dorokhov a écrit:
MIAAAAAAAAAAA. rip rip
c'est bon tu m'as déjà perdue là. whoof
j'veux en savoir pluuuus. drool

+1 whoof whoof whoof
welcome gnia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kannazuki Min

avatar

Posts : 48
Inscription : 11/02/2016
Pseudo : .
Multinicks : .

all this and heaven too
Location: un peu loin...partout...mais loin, surtout.
Quote: nous qui mourrons peut-être un jour disons l'homme immortel au foyer de l'instant.
Contacts:

MessageSujet: Re: do you believe in miracles miss? not today, no.   Mar 16 Fév - 19:46

Bastet Babirye a écrit:
Vitali Dorokhov a écrit:
MIAAAAAAAAAAA. rip rip
c'est bon tu m'as déjà perdue là. whoof
j'veux en savoir pluuuus. drool

+1 whoof whoof whoof
welcome gnia

je me rajoute au fan-club
bienvenue et bonne chance bril
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dane Braimah

avatar

Posts : 18
Inscription : 13/02/2016
Pseudo : Dripping Alchemy.
Multinicks : Suzie Clarke.

all this and heaven too
Location: The Hog's head, on his own, watching his precious daughter.
Quote: « the universe, I’d learned, was never, ever kidding. It would take whatever it wanted and it would never give it back. »
Contacts:

MessageSujet: Re: do you believe in miracles miss? not today, no.   Mar 16 Fév - 19:49

Bienvenue et bon courage pour ta fiche. **
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: do you believe in miracles miss? not today, no.   Mar 16 Fév - 21:10

bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Nerida Delva
▪ be bold or italic, but never regular.
avatar

Posts : 51
Inscription : 05/02/2016
Pseudo : mb, charlotte.
Multinicks : bellis rinaldi.

all this and heaven too
Location:
Quote:
Contacts:

MessageSujet: Re: do you believe in miracles miss? not today, no.   Mer 17 Fév - 18:53

Bienvenue. coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edinson Maestracci
∠ the garden of chaos in small doses
avatar

Posts : 29
Inscription : 14/02/2016
Pseudo : oaristys.
Multinicks : aleph salters.

all this and heaven too
Location: head in cauldron, do not disturb at risk of near death.
Quote: few people have the imagination for reality.
Contacts:

MessageSujet: Re: do you believe in miracles miss? not today, no.   Jeu 18 Fév - 11:42

bienvenue coeur coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyra Meadows

avatar

Posts : 94
Inscription : 05/02/2016
Pseudo : Oswalds / Manon
Multinicks : talisa ozera.

all this and heaven too
Location: the dungeons.
Quote: cause darling, i'm a nightmare dressed like a daydream.
Contacts:

MessageSujet: Re: do you believe in miracles miss? not today, no.   Ven 19 Fév - 8:29

Bienvenue **
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lena Reinhart
kind heart, fierce mind, brave spirit.
avatar

Posts : 312
Inscription : 03/02/2016
Pseudo : mistaken, karine
Multinicks : zac singh, faye oakes

all this and heaven too
Location: at the quidditch pitch or somewhere in the park
Quote: « and though she be but little, she is fierce. »
Contacts:

MessageSujet: Re: do you believe in miracles miss? not today, no.   Ven 19 Fév - 13:07

Bienvenue parmi nous. aww
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwendolyn Davies

avatar

Posts : 4
Inscription : 16/02/2016
Pseudo : .
Multinicks : Non

MessageSujet: Re: do you believe in miracles miss? not today, no.   Ven 19 Fév - 20:38

Merci à vous tous ! I love you
J'ai mis un peu de temps mais je pense avoir fini. hugesmile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marcie Coburn
fate's calling me through my reverie.
avatar

Posts : 175
Inscription : 03/02/2016
Pseudo : rosewins, rita.
Multinicks : raina s., poppy d.

all this and heaven too
Location: hospital wing, probably.
Quote: daylight is climbing the walls. the world awakes and now i am safe at least by the light of day.
Contacts:

MessageSujet: Re: do you believe in miracles miss? not today, no.   Sam 20 Fév - 20:37

Tout est parfait, je valide. lov Et bienvenue au passage ! sorry
N'oublie pas d'aller recenser tes points (+) et de jeter un coup d'œil aux clubs/activités proposés dans cette même catégorie (+). Puis surtout, bon jeu. coeur

_________________

skeletons come out to play when my mind wonders and memories fade, Telling me I'll never win as I'm betting my last coins on the game.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: do you believe in miracles miss? not today, no.   

Revenir en haut Aller en bas
 
do you believe in miracles miss? not today, no.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» miss petite bergere pot de colle ( evreux 27)
» Haïti Couronne une Nouvelle Miss
» Anastagia Pierre Américaine d’origine haïtienne couronnée Miss Florida USA 2009
» Miss Haïti prendra d'assault Miss Univers le 23 Août!
» L'anniversaire de Miss Gwenny !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE BOLD AND THE RESTLESS :: HOPELESS WANDERER :: ENDLESS DREAMS :: ECHOES OF MINE-
Sauter vers: